Des restrictions pouvant entraîner la mort imposées par Israël aux malades palestiniens | Agence Media Palestine

20160107_awatef_and_naim_abu_daher

“Awatef Abu Daher et son fils Naim, qui est né atteint de malformations congénitales du cœur et d’autres organes ne pouvant être traitées à Gaza.
Khaled Azayzeh – B’Tselem.

La puissante Hasbara – ou propagande – d’Israël ne ménage pas son énergie pour tenter de présenter son armée comme soucieuse de la santé et du bien-être des Palestiniens – que ce soit en Cisjordanie occupée, dont Jérusalem-Est, ou dans la bande de Gaza sous blocus.

Par exemple, l’année dernière, l’armée israélienne a annoncé qu’elle avait créé une nouvelle unité dont la seule mission serait de fournir des soins médicaux et de l’aide humanitaire à la population palestinienne en situation d’ « urgence ».

« Quand des gens sont dans le besoin de soins, nous ne pouvons pas nous permettre d’être indifférents, » explique le Dr Yishai Lev, commandant adjoint de cette nouvelle unité.

« Indifférente », l’armée ne l’est certainement pas. Bien au contraire : la politique israélienne régente pratiquement la santé de la population qu’elle occupe.

Au cours des dix premiers mois de 2015, l’administration de l’occupation militaire, qu’Israël appelle la COGAT – Coordination des activités gouvernementales dans les territoires –, a refusé à 1035 Palestiniens de la bande de Gaza l’autorisation d’en sortir pour aller recevoir des soins qui leur étaient indispensables, en Cisjordanie occupée, en Israël ou en Jordanie.

Cela représente près de deux fois le nombre de refus opposés au cours de toute l’année précédente.

Dans le cadre de sa politique, Israël n’accorde des autorisations que – mais pas toujours – dans des cas où la vie est menacée, ce qui aboutit à ce que d’innombrables affections et maladies graves ne sont pas traitées.

Mais le système de santé de Gaza, endommagé par les agressions militaires répétées et par un siège de près de neuf années, connaît de « sérieux manques », selon B’Tselem.

Ce groupe israélien de défense des droits de l’homme a rapporté récemment que l’infrastructure de santé de Gaza est devenue incapable tout simplement de « répondre aux besoins de la population locale ».

Un système de santé mis à mal

B’Tselem note que quatre décennies d’occupation israélienne directe, suivies par des années d’un blocus quasi-total, ont fait que les hôpitaux et médecins de Gaza ne sont plus en mesure de soigner correctement leurs malades.

Les hôpitaux manquent de matériel et de fournitures, et les médecins, empêchés d’accéder au monde extérieur de Gaza, ne peuvent plus suivre de formations et développer leurs connaissances.

La politique d’Israël consistant à refuser aux personnes une autorisation de sortie pour aller se soigner, à moins que, et jusqu’à ce que leur état « ne mette leur vie en danger », cette politique peut conduire à une mort prématurée, selon l’organisation Médecins pour les droits de l’homme-Israël.

Parmi ces centaines de personnes en besoin urgent de soins, qu’Israël n’a pas autorisées à quitter Gaza pour être traités, il y a Ali Khader Mumammad Bashir, 46 ans, l’une des personnes dont le profil apparaît dans le rapport de B’Tselem.

Bashir, père de huit enfants, souffre de troubles neurologiques apparents qui provoquent des vertiges débilitants. Ces moments graves entraînent une altération majeure de sa vie quotidienne.

Sans l’accès au diagnostic et à l’équipement d’imagerie médicale nécessaires, les médecins à Gaza n’ont pas la possibilité de déterminer la cause de son état de santé.

Au cours des trois années passées, il a été question d’envoyer Bashir dans des hôpitaux à Naplouse en Cisjordanie occupée, et au Caire, mais il lui était interdit de passer par Israël. Il n’a pas pu se rendre au Caire en raison de la fermeture permanente par l’Égypte du passage frontalier de Rafah.

…”

 

via Des restrictions pouvant entraîner la mort imposées par Israël aux malades palestiniens | Agence Media Palestine.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s