D’un gouvernement canadien à l’autre, la constance du sionisme

PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

arton8116-c4616

Aurélie Girard et Francis Boudrias Plouffe, le 31 janvier 2016

Pour plusieurs, l’arrivée du gouvernement Trudeau au pouvoir en octobre dernier a été accueillie avec un grand soulagement. Qualifiée de « bouffée d’air » et de « vent de fraîcheur », la victoire libérale comporte tout de même certains bémols. Rappelons notamment que Justin Trudeau a réaffirmé l’appui du Canada à Israël lors d’un « appel téléphonique chaleureux » qu’il a eu avec le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à la suite de son élection.

Il nous semble important de rappeler la position du Parti libéral du Canada quant à la question palestinienne, notamment compte-tenu de son quasi mutisme face à celle-ci. La plus longue campagne électorale du pays aurait pourtant dû donner à Justin Trudeau le temps d’exprimer son point de vue sur la question. La seule raison pour laquelle elle fût mise de côté est donc de l’ordre de l’agenda politique des…

View original post 857 more words

50 Years of Occupation Book Project

The Leftern Wall

Issa Amro & authors at an old entrance to Shuhada Street, Hebron. Credit: Oren Ziv/ActiveStills

Since November 2014, I’ve been working with authors Ayelet Waldman and Michael Chabon and activists from Breaking the Silence on coordinating a book project to mark 50 years of Occupation (June 2017). The project went public last week, with the arrival of the first delegation of authors.

You can read more about the project in: The GuardianHaaretzThe Latin American Herald Tribune; The Times of Israel; Ynet; and elsewhere. Here is a short TV piece (Hebrew) about the project by Channel 2’s Ohad Hemo.

There will be some 25 authors taking part in the project, all in all, and they will come to Israel-Palestine in small groups for week-long intensive explorations of the realities of the occupation. The first delegation last week included Eimear McBride, Taiye Selasi, Ala Hlehel and Hari Kunzru.

I am hugely excited…

View original post 22 more words

Greatest Threat to Free Speech in the West: Criminalizing Activism Against Israeli Occupation – Glen Greenwald & Andrew Fishman

Independent Australian Jewish Voices

Greatest Threat to Free Speech in the West: Criminalizing Activism Against Israeli Occupation

​Glen Greenwald, Andrew Fishman

The Intercept – Feb. 16, 2016​

The UK Government today announced that it is now illegal for “local [city] councils, public bodies and even some university student unions . . . to refuse to buy goods and services from companies involved in the arms trade, fossil fuels, tobacco products or Israeli settlements in the occupied West Bank.” Thus, any entities that support or participate in the global boycott of Israeli settlements will face “severe penalties” under the criminal law.

This may sound like an extreme infringement of free speech and political activism –  and of course it is – but it is far from unusual in the west. The opposite is now true. There is a very coordinated and well-financed campaign led by Israel and its supporters literally to criminalize political activism…

View original post 2,241 more words

PÉTITION DE LA COALITION BDS-QUÉBEC: EN SOUTIEN AU MOUVEMENT BDS DE FRANCE ET DU CANADA

PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Boycott Désinvestissement Sanctions contre Israël

1. En France, le 20 octobre 2015, par deux arrêts, la Cour de cassation (l’équivalent de la Cour d’Appel du Québec) a déclaré illégal l’appel à boycotter des produits israéliens et confirmé la lourde condamnation de plusieurs militants du mouvement (BDS). Des militant.e.s continuent d’être poursuivis ou condamnés en vertu de ces arrêts. La France est ainsi devenue le seul pays démocratique du monde où une telle interdiction a été prise.

2.  Au Canada en janvier 2015, l’ex-gouvernement de M Harper a signé un Protocole d’entente avec Israël concernant la diplomatie publique stipulant que «le ciblage sélectif d’Israël constitue le nouveau visage de l’antisémitisme» et déclarant que le Canada s’opposera à ceux et celles qui soutiennent le mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS). À ce jour, le nouveau gouvernement de M Trudeau n’a montré aucun signe de vouloir annuler ce protocole.

3.  La campagne…

View original post 575 more words

PAJU APPELLE AU BOYCOTT DE PRODUITS ISRAÉLIENS – 15e ANNIVERSAIRE DE VIGILES DE PAJU

PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

15e anniversaire de la Vigile de PAJU

SAMEDI, LE 20 FÉVRIER, PAJU INVITE TOUS CEUX ET CELLES QUI APPUIENT LA CAUSE PALESTINIENNE À SE JOINDRE À NOUS SUR LA LIGNE DE PIQUETAGE APPELANT AU BOYCOTT DE PRODUITS SABRA DEVANT LE

SUPERMARCHÉ MÉTRO,

3800 RUE ONTARIO EST

DE 13 h À 15 h.

PAJU APPELLE AU BOYCOTT DE PRODUITS ISRAÉLIENS

Palestiniens et Juifs unis (PAJU) est un organisme de défense des droits de la personne. C’est la seconde intifada contre la colonisation et l’occupation de la Palestine par les colons israéliens et l’armée israélienne qui a insufflé, en novembre 2000, cette volonté de bâtir au Québec un soutien concret à la lutte du peuple palestinien.

PAJU dénonce le Mur d’apartheid construit par l’État sioniste d’Israël qui affame le peuple palestinien, le réduit au chômage et l’exproprie de ses terres agricoles, entraînant ainsi un nettoyage ethnique. Ce Mur d’apartheid emprisonne le peuple palestinien dans des enclaves en Cisjordanie et…

View original post 710 more words

The Sykes-Picot Agreement

PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

The Sykes–Picot Agreement, officially known as the Asia Minor Agreement, was a secret agreement between the governments of the United Kingdom and France, with the assent of Russia, defining their proposed spheres of influence and control in the Middle East should the Triple Entente succeed in defeating the Ottoman Empire during World War I. The negotiation of the treaty occurred between November 1915 and March 1916. The agreement was concluded on 16 May 1916.

The agreement effectively divided the Arab provinces of the Ottoman Empire outside the Arabian peninsula into areas of future British and French control or influence. The terms were negotiated by the French diplomat François Georges-Picot and British Sir Mark Sykes. The Russian Tsarist government was a minor party to the Sykes–Picot agreement, and when, following the Russian Revolution of October 1917, the Bolsheviks exposed the agreement, ‘the British were embarrassed, the Arabs dismayed and the Turks…

View original post 592 more words