Shlomo Sand: “Comment j’ai appris à aimer les sanctions imposées en Israël »

PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

PAJU (Palestiniens et Juifs unis) no 790 le 1er avril 2016

Shlomo Sand

« À très peu de distance de nos existences quotidiennes à Tel-Aviv et Haïfa, vit depuis près d’un demi-siècle une population privée de droits humains et de droits civiques les plus essentiels. Nous, Israéliens, nous travaillons, rêvons et vivons en liberté et dans le confort alors que, pas très loin de chez nous, des gens sont à la merci de militaires et des colons. Ces derniers, encouragés par le gouvernement, ont développé un appétit gargantuesque pour leurs terres. Si la terreur devait s’accroître et si des agresseurs suicidaires plus âgés devaient rallier les jeunes d’aujourd’hui, il est possible que tôt ou tard de plus en plus d’Israéliens en aient réellement assez de l’occupation. Mais si ce triste scénario devait se matérialiser, ce ne serait qu’après beaucoup d’événements qui auront ensanglanté les deux camps.

Puisque je m’oppose à l’occupation et…

View original post 186 more words

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s